79 Ko

-Qui a aimé ce film ?
- Y'à moi, toi et tous les autres !


Moi, toi et tous les autres "Me, you and everyone we know"

Comédie dramatique de et avec Miranda July (US)

avec John Hawkes, Brad William Henke, Brandon Ratcliff, Miles Thompson, Najjara Towsend, Ellen Geir...

46 Ko

Dans une banlieue etasunienne sans histoire. Une artsite déjantée, un vendeur de chaussure tout juste divorcé et ses 2 enfants, la voisine de 8 ans maniaque, 2 ados decouvrant la sexualité et une responsable d'une galerie d'art se cotoie. Ils vont se rencontrer et retrouver dans une chronique de la vie moderne.

++ Ce film a été courroné de la Caméra d'or et du prix de la semaine de la critique au dernier festival de Cannes.
A Sundance il a été recompensé du prestitigeux International Filmmaker's Award.

46 Ko

***** Plusieurs mois déja que ce film beneficiait d'un buzz exellent. Que ce soit à Sundance ou à Cannes le monde entier en soulignait sa magnificience. Un premier film d'une artiste punk modern art et pop dans le sens noble du terme valiat à coup sur le deplacement. Si au début le film se ressent comme sans originalité avec une galerie de personnages dans une banlieue lambda US très vite on s'attache à tous ses personnages. Car cette chronique est magnifiquement ecrite. Les personnages sont tous très attachants dans leur défaut et leur qualité. Et les performances d'acteur n'y sont pas etrangers. Mention spéciale à John Hawkes qui m'a beaucoup fait pensé à Sean Penn et au petit Brandon Ractliff qui malgré ses 6 ans m'a veritablement bluffé. Surement un des plus grands roles d'enfant jamais vu dans un film ! Si le film est comparé à du Sofia Coppola c'est bien mérité car on retrouev un petit d'air de Virgin suicides mixé avec du Garden State et un brin de Woody Allen. Melangez le tout et vous obtenez un film au met particulièrement exquis qui se deguste comme du confit de canard au foie gras. Un film avec de très droles situations comiques mais aussi des moments très touchants (la rencontre sur le banc à la fin notament). De drame en moment de joie, ces personages vont vire des moments qui loin d'être extraordinaire nous font rire, nous emeuve bref nous touchent. Doté d'un scénario remarquable, accompagné d'une musique très agreable, touchant et porté par une poignée d'acteur incconus tous parfait ce film est un petit bijou immanquable !

Le casting John Hawkes:
Avec son physique de Sean Penn pas facile de s'imposer au ciné ! C'est pour ça qu'on l'a surtout vu dans des séries comme Urgences ou Buffy contre les vampires dans des roles aussi memorables que celui du concierge de l'episode 19 de la saison 2 ! Au cinéma il n'aura eu qu'un seul role marquant. C'était dans l'exellent Identity. Sinon il a enfin eu des roles recurents à la télé. Dans la série produite par Spielberg Disparition et actuellement dans la série Deadwood. En tout cas il est exellent dans ce film et je lui souahite une belle carrière.

Brandon Ractliff et Miles Thompson:
Les 2 enfants de ce film (ado pour Miles Thompson) n'ont bien evidemment aucun passif exepté pour Bradon Ractllif qui a joué dans la série Rock me baby qui n'a marqué personne. En tout cas je les ai trouvé exellent surtout le petit Brandon qui m'a vraiment marqué et touché comme rarement.

Miranda July:
Venant du mileu videaste underground de Portland elle crée une sociéteé de dsitribution pour mes videastes experimantaux. Puis elle vient très vite à la realisation de court remarqués dans de nombreux festivals interantionaux. Elle joue dans Jesus 's son un tout petit role puis ecrit le sulfureux Le centre du monde de Wayne Wang. Avec cette première realisation elle s'impose comme une des revelations de cette année et on a pas fini d'entendre parler d'elle !

Box-office: Avec 85 000 entrées en 2 semaines le film marche fort

L'avis des bloggers:

Vidéos